L’arrivée du TPMS au début des années 2000 a complètement modifié l’idée que l’on se faisait d’opérer à un contrôle de ses pneus. Avec le nombre d’accidents de la route et les volontés politiques en Europe de réduire ce risque, le TPMS (Tire Pressure Monitoring System), permet à tout conducteur de connaitre la pression exacte de ses pneus de manière automatique, ce qui favorise grandement la sécurité routière mais a aussi d’autres avantages.

Le TPMS, première avancée obligatoire pour les pneus en Europe

Alors qu’il était primordial d’augmenter la sécurité routière au début des années 2000 (et c’est bien sur encore le cas), le problème des pneus sous gonflés se devait de trouver une réponse forte et surtout efficace.

En effet différentes enquêtes, la dernière en date de juillet 2013, montrent que le nombre de véhicules roulant avec au moins un pneu sous gonflés en Europe représentent une part de 78%, un nombre ahurissant. Pour rappel on indique un pneu de sous gonflé à partir du moment où il dispose d’une pression inférieure 75% de sa pression normale, soit un manque de 25%.

Le TPMS est-il obligatoire ?

Pour faire face à ce risque trop important d’automobilistes circulant avec une pression pneumatique insuffisante, la Commission Européenne a souhaité réagir, grâce à un système d’information pour le conducteur. Quelques années avant c’était du côté des Etats-Unis que la première réforme au sujet du TPMS s’était faite.

Une obligation qui pèse sur les constructeurs

Depuis le 1er novembre 2014, tous les constructeurs automobiles commercialisant leurs modèles en Europe devront placer un système de capteur de pression de pneus (TPMS) dans leurs véhicules. Ceci est obligatoire et peut être pénalisé en cas de contrôle par les autorités. Ce système permet de faire remonter les informations de pression actuelle du véhicule sur un écran de contrôle placé sur le tableau de bord du véhicule grâce à des capteurs placés au niveau des pneus.

Pour être clair, ne sont concernés par cette obligation que les véhicules neufs mis en circulation à partir du 1er nombre 2014. Certains véhicules mit en circulation avant cette date ont néanmoins des capteurs de pression déjà installés, certains constructeurs ayant anticipé cette obligation.

Autre précision, si votre véhicule dispose d’un système TPMS, vous êtes par contre vous même obligé de le conserver et de le remplacer si celui-ci vient à ne plus être fonctionnel.

Si votre véhicule a une date de mise en circulation antérieure au 1er nombre 2014 et qu’il n’a jamais disposé de système TPMS, vous n’avez aucune obligation d’installer un tel système sur votre véhicule.

Les avantages du TPMS

Bien que ce cette mesure ne pèse que sur les constructeurs automobiles, le TPMS apporte certains avantages utiles qui poussent de nombreux automobilistes à installer un tel système sur leur véhicule.

Diminuer le risque d’accidents

Dans un premier temps le TPMS permet de contrôler la pression de ses pneus et ce sans avoir à contrôler soi même manuellement chacun d’entre eux. Ce qui présente un avantage certain. Bien plus encore, ce contrôle est opéré de manière automatique. L’avantage de ce contrôle automatique est qu’il n’est pas nécessaire de penser à aller gonfler ses pneus ou de vérifier de leur pression.

Ce système se charge tout seul de vous notifier votre insuffisance dès lors que la pression actuelle d’un de vos pneus est inférieure à 75% de sa pression recommandée. Même si ça semble bête, cela augmente considérablement la volonté d’un conducteur d’aller gonfler ses pneus, lui même prenant conscience du risque qu’il encourt.

Les autres avantages indirects du TPMS

Au delà de contrôler la pression des pneus pour diminuer le risque d’accidents, le TPMS présente d’autres avantages.

D’abord l’usure des pneus. En effet même si ce système ne mesure pas forcément l’usure directe de vos pneus, le phénomène d’usure des pneus est très intimement lié avec la pression de ceux-ci, un pneu sous gonflé de 20% s’usant 30% plus vite qu’un pneu gonflé correctement. Lorsqu’un pneu est sous gonflé il s’élargit et sont alors favorisés les frottements à la fois sur la route mais éventuellement contre certaines parties de votre véhicule. Ces frottements à terme peuvent engendrer une diminution de la résistance de votre pneu autant qu’ils peuvent conduire à le voir se fissurer.

Second avantage grandement lié au premier, c’est l’économie de carburant. En effet lorsque le pneu subit de plus en plus de frottements à cause de son manque de pression, celui-ci devient certes plus adhérent à la route, mais il vous fait surtout consommer plus de carburant. En effet les frottements subis par votre pneu conduisent à ralentir votre véhicule et il vous faudra user d’une consommation supérieure en carburant pour arriver au même résultat de vitesse que si vous aviez vos pneus gonflés convenablement.

Ce second avantage est d’ailleurs directement cité par le règlement européen qui a conduit à l’obligation du TPMS sur les véhicules neufs :

« système de contrôle de la pression des pneumatiques précis et capable, si nécessaire, d’avertir le conducteur, à l’intérieur du véhicule, de toute perte de pression d’un pneumatique, ce qui est favorable à une consommation optimale ainsi qu’à la sécurité routière » (chap. II, art. 9). La date d’effet de cette obligation est fixée au 1er novembre 2014. Dans le cadre de ce règlement, « la vente et la mise en service des pièces ou entités techniques distinctes neuves qui sont destinées à ces véhicules, lorsque ces pièces ou entités techniques ne satisfont pas au […] règlement et à ses mesures d’application » (chap. III, art. 13).

Voilà pourquoi on devrait tous avoir un TPMS sur notre véhicule même si ce n’est pas obligatoire

Installer un TPMS

Que votre véhicule dispose déjà d’un système TPMS mais que les capteurs soient endommagés ou que vous souhaitiez installer un tel système sur votre véhicule qui n’en a jamais disposé, il est toujours possible de le faire.

Pour installer un TPMS sur votre véhicule vous retrouverez souvent deux sortes de choix sur le web.

D’abord vous pourrez retrouver des packs de valves TPMS avec écran de contrôle à installer sur votre véhicule par un remplacement des valves actuelles, exactement comme si votre véhicule en avait toujours disposé. Concrètement pour ce faire soit vous passez par un garagiste pour vous l’installer (assez couteux, en plus de l’achat des pièces), soit vous décidez de l’installer vous même mais alors il vous faudra retirer chacune de vos roues, enlever vos pneus pour remplacer vos valves actuelles, puis remonter le tout en vérifiant bien que le système que vous avez installé fonctionne.

Autre solution, acheter un Kit TPMS et le monter soi même. Pour infos, les Kits TPMS sont des capteurs TPMS qui se fixent directement au bout de vos valves actuelles. Si ces capteurs coûtent moins chers que d’acheter des valves TPMS, c’est aussi et surtout qu’ils sont biens plus faciles à monter.

Si vous souhaitez installer vous même un Kit TPMS, consultez mon tutoriel complet d’installation, vous verrez c’est très facile.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: